Home Amérique Latine CUBA: Campagne de signatures pour la libération des personnes emprisonnées pour avoir...

CUBA: Campagne de signatures pour la libération des personnes emprisonnées pour avoir lutté !

Le 31 août 2021

De la nuit du 11 juillet à l’après-midi du 30 août, la coordination d’un groupe de personnes à l’intérieur et à l’extérieur de Cuba a permis d’enregistrer 896 détentions, grâce aux rapports de parents, d’amis, de connaissances ou de citoyens disposant d’informations.

Sur ces 896 cas, 496 ont été vérifiés. Il a ainsi été possible de confirmer la libération de 354 personnes, dont au moins 30 sont assignées à résidence et au moins 45 en liberté sous caution.

Cette liste comprend 42 mineurs de moins de 18 ans ou de plus de 18 ans. Parmi eux, 9 jeunes de moins de 18 ans et 3 jeunes de plus de 18 ans sont toujours en détention.

Officiellement, 67 personnes ont été reconnues comme ayant été condamnées en référé, une seule a été acquittée. Sur ces 67, 34 personnes ont été identifiées. Parmi celles-ci, après appel : 3 ont été libérés avec une amende ; 2 ont été transférés en résidence surveillée ; 5 en travail correctionnel avec et sans internement.

Les principales infractions reprochées sont :

Trouble de l’ordre public, 231.

Outrage, 89.

Instigation à commettre un délit, 80.

Assauts, 76.

Propagation d’épidémies, 66.

Résistance, 55.

 

Bien que, à ce jour, 255 détentions aient été documentées à La Havane, les données publiques révélées par des personnes qui ont été libérées de prison mentionnent l’existence de regroupement allant jusqu’à 800 personnes dans un seul centre de détention de la province. Il est possible que cette réalité corresponde non seulement à celle d’autres centres de La Havane, mais aussi à celle d’autres provinces du pays.

 

Jusqu’à présent, la plupart des personnes libérées étaient des artistes, des activistes, des étudiants universitaires, des journalistes ou des personnes ayant une certaine ou une forte visibilité médiatique. Cependant, plus d’une centaine de militants sont toujours en détention et une nouvelle loi sur la « sécurité informatique » a renforcé le contrôle et la répression du peuple cubain.

La campagne pour la libération immédiate des prisonniers doit être renforcée, non seulement à Cuba, mais aussi au Chili et en Colombie où des centaines de militants sont toujours privés de liberté.

La LIT-CI se joint à la demande de libération immédiate des prisonniers et de la fin des procès et des peines sommaires.

Pour participer à la collecte des signatures (pétition en espagnol):

https://www.change.org/p/miguel-d%C3%ADaz-canel-berm%C3%BAdez-justicia-para-los-manifestantes-del-11j?utm_source=share_petition&utm_medium=custom_url&recruited_by_id=e513da10-fb24-11eb-8d97-ede7b2c24f10