Home ARGENTINE Argentine: Lettre de Daniel RUIZ

Argentine: Lettre de Daniel RUIZ

SHARE

Fin novembre a eu lieu à Buenos Aires la rencontre du « G20 », accueilli avec une immense Journée de protestation en dépit d’une répression féroce du hôte, Macri. Un des organisateurs de la protestation, notre camarade Daniel Ruiz, est incarcéré depuis trois mois pour ce « crime ». Nous devons continuer à nous battre pour sa libération. Voir des nouvelles sur la campagne en p.10, ainsi qu’une Déclaration de la LIT-QI concernant ce G-20. Et voici un lettre que Daniel a écrit pour l’occasion.

« La classe ouvrière et les secteurs populaires ne se rendent pas si facilement !

Face à l’arrivée des pirates anglais, des Yankees impérialistes et des bandits du G20 :
Révolution ou colonie !

Les travailleurs, les pauvres, les commerçants et les jeunes n’ont rien à célébrer avec l’arrivée des exploiteurs et des oppresseurs du G20, du FMI et des multinationales.
Nous, les peuples pauvres du monde, devrons mettre fin une fois pour toutes à ce système qui nous condamne à la faim et à la misère par la cupidité capitaliste.
Cette semaine, personne ne doit rester chez lui, nous devons nous mobiliser, participer aux actions de répudiation, au contre-sommet, au sommet du peuple. Ce n’est que de cette façon que nous exprimerons notre rejet de tant de souffrances infligées à la famille ouvrière et populaire.
Nous devons chercher des alternatives, dans le domaine social, économique et étatique, et elles ne viendront que lorsque la richesse de notre salaire profitera à la population et à son développement, dans un système socialiste. Mais les capitalistes, leurs CEO’s présidents, leurs forces armées et leurs juges ne l’accepteront pas. C’est pourquoi nous devons nous unir pour aller vers une nouvelle révolution et une indépendance dans nos pays, une révolution sociale à partir de la classe ouvrière et des pauvres. Ce n’est qu’ainsi que nous mettrons fin à tant d’oppression et d’exploitation des patrons.

Contre le G20 et les assassins d’Angleterre et des Etats-Unis,
Vive l’unité ouvrière internationale !
Les Malouines sont argentines !
Liberté aux prisonniers politiques !

Daniel Ruiz, Prison de Marcos Paz
27.11.2018

SHARE