Home HAITI La MINUSTAH hors de Haiti!

La MINUSTAH hors de Haiti!

SHARE


Face a la repression feroce des troupes de l’ONU
contre les protestations pour l’augmentation du prix des aliments


Ces derniers jours, des milliers d’Haitiens sont descendus dans les rues de Port-au-Prince et d’autres villes haitiennes pour protester contre les importantes augmentations de prix des aliments, qui aggravent encore plus la pauvrete deja profonde et la misere dont souffre le peuple de ce pays.


Quelques jours avant la generalisation des augmentations, l’organisation Batay Ouvriye avait denonce que la proposition de salaire minimal du gouvernement marionnette de Rene Preval, 3,95 dollars par jour, etait « inacceptable » et qu’aucun travailleur ne pouvait vivre avec moins de 12 dollars par jour. (Le gouvernement lui-meme avait reconnu que, selon ses calculs, le minimum dont avait besoin un travailleur etait de 8 dollars.) On a calcule que 80 % des Haitiens ont un revenu en dessous de 2 dollars par jour.


Les protestations ont eu un caractere spontane et beaucoup de manifestants se sont diriges vers le Palais National (siege du gouvernement de Rene Preval) au cri de « Nous avons faim ». Ils consideraient que ce gouvernement etait responsable du prix eleve du riz, des fruits et du lait et ils exigeaient sa demission et le retrait des troupes de l’ONU du pays. En outre, selon des correspondants de presse, a Petit-Goave (zone sud), les manifestants ont mis le feu a une base de la Minustah.


Quand les manifestants ont essaye d’entrer au siege presidentiel, la police et les troupes de la MINUSTAH ont commence a tirer sur la foule, selon les journalistes presents « a hauteur de tuer », afin de l’eloigner du perimetre du siege du gouvernement et d’autres batiments publics. Tout au long de plusieurs jours de protestation, la repression a deja laisse un bilan d’au moins 5 morts et des dizaines de blesses.


La LIT-QI condamne cette feroce repression et manifeste toute sa solidarite avec le peuple haitien. A ce dernier, elle rappelle que ces faits mettent clairement a nu le veritable role de force d’occupation de la MINUSTAH en Haiti, au service de l’imperialisme. Loin « d’assurer la paix » dans le pays, comme affirme hypocritement l’ONU, son veritable role est d’etre le « bras arme » d’un plan pro-imperialiste pour opprimer et exploiter encore plus le peuple haitien et pour le reprimer violemment s’il proteste contre cette situation.


Cette realite rend encore plus imperieuse la necessite de redoubler la campagne pour le retrait immediat des casques bleus d’Haiti. Il faut l’exiger, en particulier, des gouvernements latino-americains qui, comme ceux du Bresil, du Chili, de l’Argentine, de l’Uruguay ou de la Bolivie, maintiennent leurs soldats dans ce pays, font feu contre les Haitiens et les assassinent. Nous appelons toutes les organisations ouvrieres, populaires, de gauche, anti-imperialistes et democratiques de realiser ensemble des activites unitaires pour ces exigences.


Denoncons la repression feroce des « casques bleus » !


Solidarite avec le peuple haitien !


A bas le gouvernement marionnette de Preval !


La MINUSTAH hors de Haiti !


Sao Paulo, le 9 avril 2008


Secretariat International


Ligue Internationale des Travailleurs – Quatrieme International (LIT-QI)


SHARE