Home BELGIQUE Vive la journée de lutte du 29 mai ! Unifions nos...

Vive la journée de lutte du 29 mai ! Unifions nos luttes vers une grève générale européenne !

Déclaration commune de la Ligue Communiste des Travailleurs et de la International Socialist League, sections de la LIT-QI en Belgique et au Royaume-Uni

Si la pandémie a bien démontré une chose, c’est bien l’incapacité totale du système capitaliste à faire face à une pandémie qu’il a lui-même engendrée.  Une pandémie qui s’ajoute à une profonde crise économique et qui l’aggrave dramatiquement.

La pandémie de Covid est utilisée pour promouvoir les intérêts des conglomérats internationaux de la santé des États-Unis, de l’Union européenne et du Royaume-Uni. Ces entreprises jouent un rôle croissant dans les systèmes de santé publique. Leur critère de réussite ne réside pas dans la fourniture de soins de santé, mais dans les affaires et le profit. Dans le monde entier, les systèmes de soins détruits par des années de politiques néolibérales se sont retrouvés à bout de ressources, matérielles et humaines. Seulement pour le secteur infirmier, il manque en Grande-Bretagne plus de 40.000  personnes, 5.000 en Belgique et 100.000 en France !  Les salaires sont bas, les  heures de travail s’allongent et les conditions de travail sont fortement dégradées. Aujourd’hui, le système de santé publique est menacé de destruction par l’ouverture des services de santé aux multinationales.

Loin d’améliorer la situation, la bourgeoisie n’a pas combattu la pandémie, au contraire elle a laissé les économies fonctionner pour maximiser ses bénéfices dans certains secteurs et pour les maintenir dans d’autres. Tous les jours, des centaines de milliers de travailleurs allaient travailler sans protection adéquate.  Cela s’est soldé par des centaines de milliers de morts, on peut bien parler d’une politique criminelle des gouvernements capitalistes.  Soulignons que ces politiques ont été soutenues unanimement par les hautes directions syndicales, qui jouent comme d’habitude leur rôle d’alliés des patrons au sein de la classe des travailleurs.

Et cette gestion capitaliste continue avec le vaccin, massivement subsidié par les autorités publiques, donc par nous, les travailleurs. Les entreprises pharmaceutiques refusent de casser leur brevet et se livrent une guerre commerciale créant des pénuries, des  retards de livraison et surtout ne permettent pas au plus grand nombre de se faire vacciner rapidement. Au rythme actuel, l’immunisation de 70% de la population mondiale est prévue, selon l’OMS, seulement en avril 2022! Bref, ils se font du fric sur notre dos.

Face à la situation catastrophique pour l’ensemble de notre classe, à commencer par les secteurs les plus précaires et opprimés, des mouvements de soignants indépendants des bureaucraties traitres voient le jour et avancent dans la coordination de leur lutte. Aujourd’hui est donc un jour important, non seulement pour le secteur des soins de santé, mais pour l’ensemble des travailleuses  et travailleurs, car nous vivons une mobilisation internationale d’une ampleur sans précédent !

Comme de nombreuses initiatives de la base nous l’on démontré, seule l’action directe de notre classe  avec nos propres méthodes de lutte est capable d’assurer notre sécurité et de défendre nos droits et nos conditions de vie.   En effet, au contraire de la bourgeoisie, nous avons tout intérêt à arrêter l’économie pour limiter la transmission du virus, garantir des quarantaines strictes, quand c’est nécessaire, avec 100 % du salaire garanti par l’Etat, faire sauter les brevets, réorganiser la production pour répondre aux besoins urgents, etc.

Le système capitaliste nuit gravement à notre santé et à nos conditions de vie. Avançons ensemble et organisons-nous pour y mettre fin et construire une société socialiste, où chacun aura ce dont il a besoin pour vivre dans de bonnes conditions.

Pour cela, nous devons avancer dans la coordination de nos luttes et avancer vers l’organisation d’une grève générale européenne. Seule notre propre organisation sera capable d’arracher le pouvoir à cette poignée d’exploiteurs ultra-riche représentés par les gouvernements et l’Union Européenne.

 

Levée des brevets sur les vaccins maintenant !

Nationalisation du  secteur pharmaceutique sous contrôle des travailleurs !

Stop à la privatisation des systèmes de soins de santé ! Refinancement massif, engagement de personnel et augmentation des salaires !

Pour un système de soins de santé public, gratuit et accessible à tous !

Avançons vers la coordination de nos luttes,

construisons une grève générale européenne !

A bas l’Union européenne ! Pour une Europe des travailleurs !