Home ROYAUME UNI Royaume-Unis: Construire l’unité dans les rues avec Black Lives Matter! Défendre...

Royaume-Unis: Construire l’unité dans les rues avec Black Lives Matter! Défendre les personnes de couleur par tous les moyens nécessaires! Mettre fin au racisme à tous les niveaux!

Par: International Socialist League, section de la LIT-QI au Royaume-Unis, le 25 mai 2021

L’International Socialist League condamne la fusillade en voiture de Sasha Johnson à Londres ; nous adressons notre plus profonde sympathie à Sasha, à sa famille, à son parti politique et à BLM.

Nous avons cru comprendre qu’une opération était nécessaire, et nous lui souhaitons bonne chance.

Il s’agit d’une attaque brutale, et elle a été blessée par balle à la tête. Elle est actuellement en soins intensifs, dans un état critique, et attend une opération.

L’attaque s’est produite aux premières heures de ce matin, après de nombreuses menaces de mort dues à son activisme.

Pour citer le parti Take The Initiative (TTIP) : « Sasha a toujours lutté activement pour les Noirs et les injustices qui entourent la communauté noire. Elle est à la fois membre de BLM et membre du comité de direction du parti Take The Initiative. Sasha est également mère de deux enfants et une voix forte et puissante pour notre peuple et notre communauté. »

Dans le cadre de son activisme en faveur de BLM et du TTIP, Sasha est venue de Londres pour soutenir une alliance BLM du Merseyside (MBLMA) à Liverpool. Un membre de l’ISL, ainsi que beaucoup d’autres, a passé du temps à discuter avec elle ce soir-là. En ce sens, on peut dire qu’elle était bien connue dans la communauté noire de Liverpool en tant que combattante pour la communauté noire et son parti le TTIP.

Chantelle Lunt, une dirigeante, a dit de Sasha juste après la fusillade : « Tu es une Panthère et une Guerrière. Si quelqu’un peut survivre à ça, c’est toi. Tu es arrivée jusqu’ici, Reine, s’il te plaît, continues à te battre ; bats-toi pour vivre ! »

À Londres et dans d’autres villes, elle était bien connue en tant que leader noir au milieu du mouvement qui a surgi plus fortement à Londres après la mort de George Floyd. Son parti existait déjà avant ce terrible événement.

Ceux qui affirment que la fusillade en voiture n’a rien à voir avec la politique devraient donc se pencher sur l’histoire récente des Noirs au Royaume-Uni. Et aussi, regarder tous les commentaires vicieux des trolls contre Chantelle et d’autres leaders noirs. Non, cette attaque est le fait de personnes réactionnaires qui veulent faire taire le mouvement. Une attaque raciste, mais ils ne parviendront pas à faire taire les Noirs et leurs importants alliés dans les quartiers, dans les syndicats et les groupes marxistes comme ISL.

La lutte contre le racisme se poursuivra

Le gouvernement veut faire croire aux gens que la Grande-Bretagne, après le Brexit, est un lieu de diversité et un modèle pour les « pays à majorité blanche » à travers le monde. Il veut montrer qu’il n’y a pas de problèmes ici. Le gouvernement va essayer, avec la police, de mettre la fusillade contre Sasha sur le dos des gangs.

Le racisme institutionnel est profondément ancré à tous les niveaux de l’État. Les statues, le culte du belliciste et raciste Churchill, la défense du sionisme et de sa machine de guerre. C’est pourquoi, dans un nouveau projet de loi de police, le gouvernement conservateur veut faire de la dégradation d’une statue, ou plutôt de tout ce qu’il considère comme une statue, un délit pénal passible d’une peine de dix ans. Un fort mouvement de jeunesse « kill the bill » a émergé au Royaume-Uni.

Pour la royauté et la classe dirigeante, leur histoire d’esclavage, de colonialisme et d’impérialisme doit être préservée à tout prix. L’histoire du British Museum regorge d’objets importants pillés sur de nombreux continents, notamment en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie.

Ce n’est pas nouveau, l’Institut des relations interraciales a déclaré il y a sept ans : « Un incident raciste, selon la police, est tout incident, y compris un crime, qui est perçu par la victime ou toute autre personne comme étant motivé par une hostilité ou un préjugé basé sur la « race » ou la « race » supposée d’une personne ». En 2013-14, 47 571 incidents racistes ont été enregistrés par la police en Angleterre et au Pays de Galles. En moyenne, cela représente environ 130 incidents par jour. »

Quand le Covid a commencé, le capitalisme est resté ouvert aux affaires ; cependant, les migrants, qui fuient souvent les persécutions et les dégradations dans leur pays, doivent faire face aux contrôles d’immigration de l’UE et du Royaume-Uni, avec de plus en plus de bateaux de patrouille, de drones, de caméras spécialisées pour tenter d’arrêter les traversées de la Manche. Le gouvernement britannique veut également mettre fin au droit d’asile dans tous les cas, à l’exception d’une poignée d’entre eux, avec le nouveau plan pour l’immigration, rendant l’entrée sur le territoire pratiquement illégale.

Il existe un racisme profondément ancré au Royaume-Uni, c’est pourquoi le mouvement a explosé après avoir vu le meurtre aux États-Unis – ils connaissaient la douleur et savaient que le racisme pèse sur les personnes de couleur à chaque seconde de chaque jour, à tous les niveaux de la société capitaliste.

En mai, BLM a commencé à établir des liens avec des activistes palestiniens. Cela montre qu’eux et leurs alliés n’accepteront pas cet environnement hostile. Il doit être et sera détruit.

Nos pensées vont à Sasha, à sa famille et à ses proches.