Inicio PORTUGAL Le MAS a inauguré son nouveau siège à Lisbonne

Le MAS a inauguré son nouveau siège à Lisbonne

 

Des syndicalistes, des représentants des mouvements sociaux, des étudiants et activistes des luttes contre le gouvernement et la troïka étaient présents samedi après-midi, 12 janvier, pour l'inauguration du nouveau siège du MAS à Lisbonne. Environ 200 personnes ont participé à l'activité, démontrant la force de cette proposition de construire un nouveau parti, différent des autres par sa position de lutte contre le régime et contre le capitalisme.

Sofia Rajado, professeure précaire et membre de la Plateforme 15 octobre (15O), Vitor Dias, président du Syndicat des Dockers, et Gil Garcia, pour la direction du MAS, ont remercié les militants présents. Sofia a mis en évidence le chômage et les coupes budgétaires dans l'éducation provoquées par le gouvernement de Passos Coelhos/Paulo Portas, et a mis en garde sur la probable intensification de ce scénario avec l'application du document récemment publié par le FMI, dont l'objectif est d'en finir une fois pour toutes avec l'État social.

Vitor a parlé de la grève de plus de quatre mois menées par les dockers, haut point de résistance aux plans du gouvernement. « Les dockers ne veulent pas hypothéquer leur futur », a-t-il exprimé. Expliquant que les ouvriers savaient les difficultés auxquelles ils feraient face dans la lutte pour un travail digne, il a affirmé que la suspension de leur grève, fin décembre, ne signifiait pas que leur lutte était finie.

Gil a salué la présence de ceux qui étaient là, militants et amis du MAS, qui ont contribué à donner du prestige à l'inauguration d'un siège qui se proposait de devenir une référence dans la lutte des travailleurs et de la jeunesse du pays, et de faire un pas de plus dans la formation d'un parti qui a l'objectif de renouveler le spectre politique portugais. « Nous, tout comme le peuple portugais, sommes disposés à faire face au gouvernement et à sa politique! »

Durant l'introduction de l'activité et des intervenants, António Grosso, syndicaliste du secteur bancaire, a souligné l'appartenance du MAS à la Ligue Internationale des Travailleurs – Quatrième International (LIT-QI) et l'importance d'avoir un parti international pour lutter contre la bourgeoisie partout dans le monde.

Après avoir conclu les interventions, tous chantant « l'International » en cœur, la fête a commencé, dans un foisonnement de conversations et d'animation.