Home ARGENTINE Nous exigeons la libération immédiate de notre camarade Daniel Ruiz

Nous exigeons la libération immédiate de notre camarade Daniel Ruiz

SHARE

Au cours des dernières heures a été arrêté notre camarade Daniel Ruiz, dirigeant bien connu du syndicat des pétroliers à Chubut et dirigeant du PSTU et de la Ligue Internationale des Travailleurs. Cet outrage fait partie de la persécution dont nous sommes victimes en tant qu’organisation face à la cause engagée contre Sebastián Romero, persécuté politique de ce gouvernement pour avoir défendu les retraités lors de la journée du 18 décembre. Une fois de plus, le gouvernement national poursuit et arrête ceux qui combattent aux côtés des travailleurs et du peuple. Aujourd’hui même, notre camarade accompagnait la lutte héroïque des ouvriers du chantier naval de Rio Santiago dans la mobilisation et les actions menées contre l’ajustement de Macri et de Vidal.
Cette justice des patrons, qui vient d’extrader Jones Huala, qui refuse de nous montrer le dossier de la cause de Sebastian et nous refuse la garantie de ne pas l’emprisonner, qui a ordonné la perquisition du domicile de notre camarade Demian Romero à Neuquen et a envahi et intimidé la famille de Germán Tonero à Rosario, cette justice est celle qui a arrêté Ruiz aujourd’hui. Ils ont fouillé son domicile, et à partir de ce moment-là, il a été détenu et maintenu au secret dans la Division des Menaces et des Intimidations publiques, dans la Capitale fédérale.
Nous demandons à toutes les organisations sociales, syndicats, partis politiques et organisations de défense des droits de l’homme de dénoncer ce fait, et de se prononcer pour la liberation immédiate de Daniel Ruiz et en solidarité avec notre organisation. Nous demandons de nous rejoindre le jeudi 13 à 8 heures au Tribunal de Comodoro Py où Daniel sera déjà interrogé, et à participer à la conférence de presse convoquée par CADEP (Coordination anti-répression pour les droits du peuple), ensemble avec le PSTU et d’autres organisations, à 14 h au siège de la Ligue argentine pour les droits de l’homme, avenue Corrientes 1785 2 ° C, CABA.

   Contact :
Martín Alderete. Avocat CADEP (+5411) 1554992811
Lorena Cáceres: (+5411) 1534997787)

SHARE