Home BELGIQUE Belgique: Liberté immédiate pour Daniel Ruiz !

Belgique: Liberté immédiate pour Daniel Ruiz !

SHARE

Voici une déclaration de la Ligue Communiste des Travailleurs, section belge de la LIT-QI,  pour demander la libération de notre camarade Daniel Ruiz emprisonné depuis 6 mois. Contribuez à la  campagne financière pour aider à couvrir les frais judiciaires et les besoins des familles de Daniel et de Sebastian, privées de revenu. Vous pouvez y participer en versant une contribution sur le compte  BE83 6528 5492 2215 – avec la mention : Solidarité.

 * * *

La Ligue Communiste des Travailleurs (LCT) de Belgique demande la libération immédiate de Daniel Ruiz, dirigeant syndical et militant politique, emprisonné par le gouvernement de Macri. Nous rejoignons ainsi la campagne internationale pour la liberté de Daniel Ruiz, une campagne que nous nous engageons à promouvoir.

Nous considérons cette détention comme un acte politique qui tente d’intimider les combattants sociaux, syndicaux et politiques avec la répression policière et judiciaire, et de criminaliser les luttes des travailleurs et des populations appauvries contre les politiques néolibérales appliquées dans différentes régions du monde.

Cette lutte contre les plans capitalistes est la même, partout dans le monde. A l’instar de Daniel Ruiz et de nombreux autres combattants ouvriers, nous sommes confrontés également en Europe à des plans de privatisation, de destruction des retraites, de bas salaires et de licenciements en masse, et à une pauvreté et une exploitation grandissante.

L’exemple le plus représentatif de cette lutte en Europe est celle des Gilets jaunes en France. En quelques semaines, ce mouvement a réussi à organiser des milliers de travailleurs dans tout le pays, en progressant chaque jour davantage dans son organisation et ses revendications.

La réponse du gouvernement de Macron et de l’Union européenne a été la même : une politique de répression et de criminalisation, une violence qui a déjà fait plusieurs morts et des dizaines de blessés à cause des interventions de la police.

Cependant, les mobilisations se poursuivent et les travailleurs descendent dans la rue pour faire face aux politiques de ces gouvernements, qui sont tous au service des multinationales.

Non à répression et la violence policière

Non à la criminalisation des luttes sociales

Mettons fin aux persécutions et aux procès

contre les dirigeants syndicaux, sociaux et politiques

Liberté immédiate pour Daniel Ruiz

Bruxelles, le 2 février 2019

Ligue Communiste des Travailleurs,

section belge de la Ligue Internationale des Travailleurs

Quatrième Internationale

SHARE