Home Syndical Appel de Charleroi

Appel de Charleroi

Europe

Discutons la brochure  sur les lieux de travail

La régionale de la FGTB Charleroi Sud Hainaut a  présenté lors d’une assemblée interprofessionnelle sa brochure destinée à expliquer son appel du premier mai 2012, où elle prend ses distances avec le PS.

 

« Il y a urgence face à la crise »
Plusieurs documents y sont reproduits dont l’appel du 1er mai 2012 qui tire le constat central suivant : les liens privilégiés entre la FGTB et le PS doivent être rompuscar on ne peut rien espérer de ce parti qui applique depuis des années des politiques néolibérales. Ensuite qu’il y a urgence de construire  face à la crise une réelle alternative anti-capitaliste à la gauche du PS et d’Ecolo.
On y trouve également l’extrait de la résolution de leur congrès de 2010  qui mandate la régionale pour entamer des discussions avec les partis de la gauche démocratique,  maintenant réunis dans un comité de soutien.
Un élément important de la brochure est la déclaration de principes de la FGTB datant de 1948. C’est un rappel que ce syndicat se positionnait pour une société sans classe (art. 1), indépendant des partis politiques (art.2), en recherche d’alliances avec des forces politiques partageant ses objectifs (art.4).
Enfin, pour  mener la  discussion sur chaque lieu de travail et répondre aux questions des bases ou des sceptiques,  on trouve un argumentaire de huit questions-réponses très concrètes sur la dynamique de l’appel de Charleroi. Le C’est le cœur de cette brochure
La régionale annonce aussi qu’elle va traduire cette brochure en néerlandais et même en italien car l’unité de tous les travailleurs belges est cruciale et qu’elle va en sortir une seconde brochure qui présente son programme de  mesures anticapitalistes face à la crise.
« Nous avons besoin en premier lieu d’un syndicalisme plus combatif et démocratique, qui se donne les moyens d’actions pour changer le rapport de forces, qui pose des revendications anticapitalistes. » Ce que se propose la régionale de Charleroi est fondamental : il faut absolument transformer nos organisations syndicales en organisations de combat, qui mobilisent massivement contre toutes les mesures antisociales.  Pour ne prendre qu’un exemple, il est totalement  dramatique que les directions syndicales aient laissé passer sans résistance conséquente le gel des salaires ! Nous devons absolument lutter contre le syndicalisme de concertation avec le patronat et le gouvernement.  Il  est décisif de construire un mouvement de solidarité avec les luttes contre l’austérité, pour que nous ne restions pas isolés face aux fermetures d’entreprises,  aux restructurations., à la chasse aux chômeurs.


Elargissons ce débat et le comité de soutien
Ce débat  permet de poser la question de l’alternative syndicale et politique dont  les travailleurs ont besoin.  Il faut se battre pour que cette initiative soit assumée de plus en plus par les travailleurs, dans les usines, dans les lieux de travail, dans leur organisation syndicale à la base. L’essentiel, c’est de mettre sur pied, dans la lutte de tous les jours, des organismes de décision des travailleurs eux-mêmes. Marx a expliqué que « l’émancipation des travailleurs sera œuvre des travailleurs eux-mêmes ». Et notre classe doit s’organiser pour cela. Elle doit mettre à profit un acquis de siècles de lutte, nos syndicats, et s’opposer radicalement à toutes les manœuvres de division des patrons, et du gouvernement et du parlement à leur service.
Dans la plus large démocratie et le respect de l’autonomie des organisations syndicales vis-à-vis des partis, le comité de soutien doit permettre aux travailleurs de se réapproprier le débat et l’action politique ; c’est un premier noyau  ouvrant les espaces de rencontres et de débats.  Avec la brochure, notre tâche aujourd’hui est d’étendre cet appel et d’élargir le comité à tous les secteurs de notre classe sans discrimination.   Il nous faut lancer ce débat sur les lieux de travail, d’étude ou dans nos quartiers et inviter  des associations, délégations et autres instances syndicales à travers le pays à rejoindre la construction de cette alternative pour la lutte contre l’austérité, contre toutes les formes d’exploitation et d’oppression, comme levier dans la construction d’une société sans classe.

Pour obtenir la brochure, contactez l'un de nos camarades, ou directement la Régionale de Charleroi au 071-641 262 –     www.fgtb-charleroi.be

 – Lire notre dossier de présentation de l'appel de Charleroi