mer Août 10, 2022
mercredi, août 10, 2022

Assez de l’hypocrisie et du racisme de la forteresse Europe !

On estime que l’invasion de l’Ukraine par la Russie le 25 février a déjà généré plus de 4 millions de réfugiés. Ce sont d’innombrables travailleurs, femmes, personnes âgées et enfants qui ont été contraints de quitter leur maison et leur pays parce que l’État russe, qui opprime historiquement le peuple ukrainien, motivé par ses intérêts économiques, a envahi l’Ukraine, violant le droit du peuple ukrainien à l’autodétermination.

 Par Marina Peres, publié sur le site de Em Luta, section de la LIT-QI au Portugal

Le 3 mai 2022

Nous exprimons donc notre pleine solidarité avec la résistance ukrainienne, et ne doutons pas que les réfugiés ukrainiens méritent de trouver accueil et solidarité auprès d’autres peuples.

Hypocrisie et racisme dans l’accueil des réfugiés

 Nous ne pouvons cependant pas manquer de souligner qu’au moment même où l’Union européenne promeut des mesures qui, du moins pour l’instant, facilitent l’entrée des réfugiés en provenance d’Ukraine, elle continue d’accueillir avec une répression brutale d’autres réfugiés qui arrivent également en fuyant des guerres, des conflits armés et des situations de violations systématiques des droits de l’homme – dont les États européens portent souvent la responsabilité directe.

Ces dernières semaines, alors que les médias faisaient la publicité des mesures prises par le Portugal et l’Union européenne pour accueillir les réfugiés fuyant la guerre en Ukraine, ils cachaient le fait que d’innombrables réfugiés africains étaient accueillis à coups de matraque par la police espagnole à Melilla.

Jusqu’où va la solidarité sélective de la forteresse Europe ?

La couverture médiatique de la guerre en Ukraine a malheureusement été marquée par plusieurs épisodes racistes, au cours desquels des journalistes ont déclaré en direct, sans complexe, qu’ils étaient émus par la guerre parce que ses victimes étaient blondes, aux yeux bleus, et parce qu’elle se déroulait en Europe.

Nous rejetons de toutes nos forces cette vision cruellement raciste qui montre que, pour les gouvernements, l’Union européenne et les médias, certaines vies valent plus que d’autres. Les réfugiés syriens, yéménites, éthiopiens et palestiniens doivent aussi recevoir la solidarité et être accueillis !

En outre, nous devons dénoncer le fait que la position de l’Union européenne sur la guerre en Ukraine est intéressée – son soutien à l’État ukrainien en ce moment est également le résultat de ses propres intérêts et de ses différends économiques et politiques internationaux.

Contrairement au gouvernement hypocrite du Costa, nous n’avons pas oublié la violence que les immigrants ukrainiens ont déjà subie à d’autres moments au Portugal : Ihor Homenyuk, un Ukrainien, a été assassiné de sang-froid par le SEF en plein aéroport de Lisbonne parce qu’il était considéré comme un immigrant suspect.

Alors que l’UE annonce ses mesures en faveur des réfugiés de la guerre en Ukraine, elle maintient une politique totalement xénophobe et brutalement violente contre l’immense majorité des réfugiés et tous les immigrants. La solidarité raciste de l’Union européenne ne va que dans la mesure où elle lui convient.

Il ne peut y avoir de solidarité entre les peuples sans lutte contre le racisme et les discriminations.

 Notre solidarité avec le peuple ukrainien est différente: c’est la solidarité des travailleurs, de la classe ouvrière exploitée et opprimée qui défend jusqu’aux dernières conséquences le droit du peuple ukrainien à l’autodétermination !

Il n’est pas étonnant que les autorités portugaises et européennes n’aient pas prononcé un seul mot pour dénoncer les innombrables images et vidéos montrant la discrimination des autorités ukrainiennes et celles d’autres pays frontaliers à l’égard des Noirs, des Tziganes et de divers groupes ethniques dans les processus d’évacuation de la guerre en Ukraine. Nous l’affirmons cependant avec certitude: il n’y a pas de véritable solidarité avec le peuple ukrainien sans répudier tous les actes de racisme dans l’évacuation du pays, dans l’accès à l’aide humanitaire et dans l’accueil des réfugiés.

Assez d’hypocrisie et de racisme: au Portugal et dans toute l’Union européenne, accueil immédiat de tous les réfugiés et régularisation de tous les immigrants, maintenant ! 

 

Traduction Silas Teixeira

Ces articles peuvent vous intéresser

Découvrez d'autres balises

Artigos mais populares