ven Fév 03, 2023
vendredi, février 3, 2023

Répudions l’agression israélienne à Gaza et en Cisjordanie

 Secrétariat International

Ligue Internationale des Travailleurs – Quatrième Internationale (LIT ? QI)        ´

L’armée israélienne a orchestré une agression militaire brutale dans les territoires palestiniens de Gaza et de la Cisjordanie. Elle a effectué des attaques aériennes intenses et des opérations terrestres avec des milliers de soldats, et des tanks lancés contre la population. Elle a même attaqué une usine électrique, laissant une grande partie de la Bande de Gaza totalement sans électricité. Dans d’autres opérations, ont été arrêtés des ministres et des dizaines de députés du Hamas, le parti qui est actuellement au gouvernement de l’ANP (Administration Nationale Palestinienne). « Nous sommes décidés à utiliser des mesures extrêmes » a ainsi déclaré, hier, le Premier ministre israélien, Ehud Olmert.

Le prétexte invoqué pour justifier cette agression brutale a été l’enlèvement d’un soldat israélien par une organisation palestinienne, afin d´essayer de l’échanger contre quelques-uns des centaines de prisonniers palestiniens croupissant dans les prisons israéliennes. L’hypocrisie sioniste n’a pas de limites. L’Etat d’Israël est né de l’usurpation du territoire palestinien historique et de l’expulsion violente de centaines de milliers de ses habitants. Au service de l’impérialisme, cet Etat s’est maintenu comme une « forteresse militaire » qui, pendant des décennies, a réprimé, emprisonné et assassiné les combattants palestiniens. Tout cela est considéré comme « normal » par le sionisme. En revanche, l’enlèvement d’un soldat de l’armée d’occupation est utilisé comme justification du déclenchement de cette agression brutale !

 

La véritable raison de ces attaques est complètement différente. Dans les élections récentes pour le gouvernement de l’ANP c’est le Hamas qui a triomphé; or, le Hamas est une organisation qui, bien que disposée à négocier une trêve, maintient encore dans son programme la non-reconnaissance de l’Etat d’Israël, face au courant Al Fatah, soutenu par les Israéliens et l’impérialisme. Le message israélien est clair : ou bien le Hamas capitule complètement et reconnaît Israël ou bien nous ne permettrons pas qu’il règne sur les territoires palestiniens. Ici se dévoile une autre grande hypocrisie du sionisme et de l’impérialisme : pour eux, la « démocratie » signifie qu’on respecte les résultats électoraux, mais uniquement si celui qui gagne c’est celui qui leur agrée, ou celui qui acceptera une soumission totale.

 

Les images des territoires palestiniens attaqués par les soldats israéliens, plongés dans l’obscurité, avec leurs habitants résistant comme ils le peuvent contre cette agression, rappellent l’encerclement par les troupes nazies du ghetto de Varsovie pendant la Seconde Guerre Mondiale, lors du soulèvement du quartier juif de la capitale polonaise contre l’occupation. Aujourd’hui, quiconque défend les droits et la dignité humaine doit soutenir les habitants du ghetto contre cette agression. Pour la même raison, nous soutenons aujourd’hui les Palestiniens et nous répudions cette agression israélienne sauvage. Nous appelons les organisations politiques, syndicales et sociales du monde à exiger de façon unitaire l’arrêt immédiat de cette agression israélienne.

 

São Paulo, le 29 juin 2006

Ces articles peuvent vous intéresser

Découvrez d'autres balises

Artigos mais populares