ven Fév 03, 2023
vendredi, février 3, 2023

Moyen-Orient – Crise de la politique impérialiste

Moyen-Orient – Crise de la politique impérialiste

Le triomphe électoral du Hamas a montré la crise de tous les piliers de la politique impérialiste au Moyen-Orient. La Pax Romana se fissure en Palestine, l'occupation de l'Irak s'est embourbée et, pour le moment, les menaces contre le gouvernement iranien se limitent… à des menaces. Tous ces faits sont l'expression de ce que la LIT-QI a appelé la "situation révolutionnaire mondiale" et, plus spécifiquement, d'une grande montée anti-impérialiste des masses arabes.
L'excuse invoquée contre l'Iran est que ce pays serait en train de fabriquer des bombes atomiques. Toutefois, jusqu'à présent, l'Iran a seulement développé des technologies pour produire de l'énergie atomique (semblables à celles dont disposent, depuis des décennies, des pays comme le Brésil et l'Argentine). Utilisant la façade de l'ONU, l'impérialisme exige une inspection dans le pays, mais le gouvernement iranien a refusé cette ingérence. En ce sens, la tactique impérialiste ressemble à celle des célèbres "armes de destruction massive", excuse préalable invoquée pour justifier l'invasion de l'Irak.
Hypocrisie impérialiste
Pour nous, il est totalement secondaire de savoir si l'Iran possède déjà la bombe atomique ou s'il projette de la fabriquer. L'intention affichée de l'impérialisme d'éviter la "prolifération d'armes nucléaires" est totalement hypocrite. Ce sont les pays impérialistes, la Russie et la Chine, qui possèdent la plupart de ces armes et ils n'ont aucune intention de se désarmer. En outre, il n'est pas superflu de rappeler que, jusqu'à présent, les Etats-Unis sont le seul pays à avoir utilisé ces armes dans des attaques contre des populations (sur Hiroshima et Nagasaki, en 1948). D'ailleurs, tout en menaçant l'Iran, les pays impérialistes et l'ONU continuent à fermer les yeux sur les bombes atomiques d'Israël, un pays qui n'a pas signé le Traité de Non-prolifération nucléaire et qui se réserve le droit d'utiliser ces armes contre un "pays non-nucléaire". Le comble de l'hypocrisie…  Dans ce contexte, nous défendons le droit de l'Iran de développer une technologie nucléaire et même de fabriquer des armes nucléaires, pour se défendre d'une attaque impérialiste ou israélienne.
Enfin, le véritable visage de l'impérialisme européen est apparu en pleine lumière. L'image "démocratique", que des pays comme la France et l'Allemagne veulent nous vendre, a été bien fissurée. Opposés à l'invasion de l'Irak, ils approuvent maintenant l'occupation militaire de l'Iran. Dans le contexte de l'Iran, c'est même le président français Jacques Chirac qui a pris l'initiative et menace ce pays d'une attaque d'armes nucléaires. Et ces hypocrites voudraient nous parler de paix!

Les véritables motifs
En réalité, la raison profonde de ces menaces est tout autre. L'Iran est un des rares pays encore relativement indépendants de l'impérialisme dans le monde, grâce à la révolution qui, en 1979, a renversé le Sha Pahlevi, un agent inconditionnel de l'impérialiste. Cette révolution a ensuite avorté et a été vaincue par les ayatollahs qui ont installé un régime réactionnaire et répressif, à l'idéologie religieuse. En tant que révolutionnaires, nous rejetons ce régime et nous soutenons toutes les luttes du peuple iranien pour le renverser et pour démocratiser le pays. 
Le pays a toutefois maintenu une indépendance relative, comme nous l'avons déjà dit. Or, le projet de Bush, à partir du 11 septembre 2001, a été de détruire ces régimes qui, bien que corrompus et répressifs, ne lui obéissaient pas aveuglement. Dans le cas de l'Iran, il s'agit d'une vieille histoire, toujours dans l'impasse depuis 1979.
Cette année, le candidat de l'impérialisme a perdu les élections : les tentatives pour changer les choses par la voie électorale ont donc échoué, ce qui fait que les menaces vont bon train. Ce n'est pas la lutte entre la "démocratie" et la répression qui est en jeu.  Il s'agit de l'attaque de pays impérialistes contre un pays beaucoup plus faible, luttant pour son indépendance. Nous condamnons le régime des ayatollahs et lui refusons tout soutien politique, mais, en tant que révolutionnaires, nous soutenons clairement l'Iran et son peuple dans cet affrontement contre les Etats-Unis, les pays impérialistes européens et contre Israël.

Ces articles peuvent vous intéresser

Découvrez d'autres balises

Artigos mais populares