Home Syndical Beaucoup de Voix. Une seule Lutte

Beaucoup de Voix. Une seule Lutte

 

Camarades,

Nous vivons des jours dramatiques dans notre region. Dans tous les pays, les travailleurs font face a une offensive dure de l’imperialisme : le pillage et l’exploitation mises en oeuvre par les transnationales et les grandes entreprises ; les modeles economiques neo-liberaux appliques par les gouvernements ; la presence de bases militaires des Etats-Unis et les occupations militaires etrangeres comme en Haiti ; etc.

Cette situation a mene les travailleurs de la ville et de la campagne, ainsi que d’autres secteurs exploites de la societe, a combattre avec une determination de plus en plus grande contre l’exploitation a laquelle ils sont soumis.

La resistance heroique des peuples de l’Amerique latine et des Caraibes, ainsi que d’autres regions de la planete, comme l’Iraq, a mene a des crises et des difficultes pour la mise en oeuvre des projets imperialistes.

Toutefois ces crises ne signifient pas la diminution des attaques ou de l’exploitation. Au contraire, nous sommes soumis a une offensive incessante de l’imperialisme des Etats-Unis et de l’Europe pour intensifier encore plus le pillage des richesses et des ressources naturelles de nos pays et l’exploitation des travailleurs, en disposant pour cela de la complicite de nos gouvernements.

Pour y arriver, ils criminalisent et repriment violemment nos luttes. Le resultat est de plus en plus de faim et de pauvrete, accompagnees de davantage de violence et de desespoir pour trouver un emploi digne dans nos pays, qui acquierent de plus en plus la physionomie de colonies des transnationales.

Cette realite exige une intensification de nos luttes de resistance afin d’avancer jusqu’a passer a l’offensive et mettre en echec l’imperialisme et ses laquais installes dansles fauteuils des gouvernements du moment. C’est pourquoi, nous avons besoin de l’union des travailleurs et des peuples de l’Amerique latine et des Caraibes, dans un vaste processus de mobilisation et de luttes pour mettre en echec nos ennemis historiques.

Dans ce cadre, il y a un autre obstacle que nous devons surmonter : le fait que beaucoup d’organisations traditionnelles des travailleurs de la region ont abandonne la perspective de la lutte de classes et ont assimile le modele neo-liberal, en collaborant avec les ennemis et en abandonnant les travailleurs et les peuples a leur propre sort.

A nous donc, de faire des pas concrets dans le sens d’unir la classe ouvriere et tous ceux qui veulent combattre, dans une perspective claire d’independance de classe, contre l’imperialisme, la bourgeoisie de chaque pays, et leurs gouvernements marionnettes.

Nous avons besoin d’unir et de coordonner nos luttes et nos efforts, de transformer la lutte de chaque secteur des travailleurs, de chacun des pays de la region, en un combat general unique et fort de tous les travailleurs latino-americains et des Caraibes, pour expulser l’imperialisme de l’Amerique latine et des Caraibes, pour abolir definitivement l’exploitation et l’oppression du capitalisme et pour construire une societe egalitaire, socialiste. Il faut donc avancer pour construire une coordination institutionnelle, syndicale et populaire, des luttes des travailleurs dans toute la region, en unissant les forces des organisations syndicales, des mouvements sociaux et populaires, de la ville et de la campagne.

C’est avec ce defi que la COB (Centrale Ouvriere Bolivienne), CONLUTAS (Coordination National de Luttes du Bresil), BO (Batay Ouvriye de Haiti) et TCC (Tendance Clasiste et Combative d’Uruguay) convoquent conjointement a une Rencontre Internationale de l’Amerique latine et les Caraibes, de caractere syndical et populaire, pour etablir une plate-forme commune d’action et pour definir un plan de luttes communes, ce qui doit permettre d’avancer dans la constitution d’une Coordination de Luttes Latino-americaine et des Caraibes.

Nous invitons toutes les organisations syndicales, sociales et populaires, de tous les pays freres, qui sont d’accord avec les lignes generales de cette convocation et veulent se joindre a cette grande mobilisation de lutte des travailleurs au niveau international, de participer a cette rencontre.

La rencontre aura lieu a Betim (Minas Gerais – Bresil), les 7 et 8 juillet 2008. Il va de soi que nous comptons sur la participation de nos freres de lutte de toute l’Amerique latine et les Caraibes:

 

a      Pour la nationalisation sans indemnisation, et avec controle des travailleurs, des ressources naturelles en Amerique latine et aux Caraibes (hydrocarbures, metaux precieux, fer, eau, bio-diversite, et d’autres)

a      Contre les reformes neo-liberales

a      Contre les privatisations des services publics, de l’education, des soins de sante, de la securite sociale, des entreprises etatiques, etc.

a      Non au paiement des dettes externes et internes

a      Contre les TLC (Traites de Libre Echange) en Amerique latine et aux Caraibes

a      Pour un emploi et un salaire digne pour tous

a      Contre la criminalisation des mouvements sociaux. Non a la repression des luttes et des organisations des travailleurs.

a      Les troupes etrangeres hors de Haiti

a      L’imperialisme hors de l’Amerique latine et les Caraibes. Pour une veritable independance des peuples de notre region.

a      A bas toutes les formes d’exploitation et d’oppression du capitalisme contre les travailleurs

a      Vive l’internationalisme proletaire !

 

Centrale Ouvriere Bolivienne (COB)

Coordination Nationale de Luttes (Conlutas du Bresil)

Batay Ouvriye de Haiti

Tendance Classiste et Combative (TCC) de l’Uruguay

 

Cette convocation reste ouverte pour etre signee aussi par des organisations qui veulent se joindre a cet effort